Un pays peu connu de la France
 
L’Ethiopie est située dans la corne de l’Afrique, à l'Est du continent. Environ cent millions d’habitants vivent dans ce pays grand comme deux fois la France, en grande partie montagneux. La capitale Addis-Abeba (cinq millions d’habitants) est située à 2.200 mètres d’altitude. La population est majoritairement chrétienne (66%, dont 44% orthodoxe) et musulmane (34%). Riche d'une grande diversité ethnique, culturelle et historique, l'Ethiopie est considérée comme l'un des berceaux de l'humanité.
 
Bien que l’Ethiopie soit entourée de pays troublés (Soudan, Somalie…), sa situation est calme et stable malgré quelques incidents récemment apparus en raison de la situation politique et des conflits interethniques toujours présents.
 En avril 2018, a été élu un nouveau Premier Ministre Ethiopien Abiy Ahmed. Artisan d'une réconciliation spectaculaire de son pays avec l'Érythrée et fortement engagé dans la construction d'une véritable démocratie, il a reçu le Prix Nobel de la Paix en 2019.
 
Dans cet état fédéral, les collectivités (régions, zones, villes) ont d’importantes responsabilités.
Très dynamique, l'Ethiopie est encore dans les vingt derniers mondiaux pour le produit intérieur brut par habitant (de l’ordre de 2% du PIB fançais). Le pays présente tout de même une croissance économique à deux chiffres depuis quelques années ne profitant malheureusement pas à tout le monde. L’activité économique tourne autour de l’agriculture et l’élevage, qui génèrent quelques exportations (café et cuir principalement). Sa position géographique en Afrique permet l'essor du secteur tertiaire.

Les équipements publics qui se développent sont encore insuffisants : eau potable, latrines, assainissement, déchets, écoles, hôpitaux… Moins de la moitié de la population est desservie en eau potable et latrines. Espérance de vie de 55 ans, avec une forte mortalité maternelle et infantile - Médecins encore peu nombreux (un pour 40.000 habitants) - Centres de santé et hôpitaux sous-équipés, mais de nouveaux sites hospitaliers se créent.
 
 
Débré Tabor et sa région

 
Débré Tabor est situé au Nord de l'Ethiopie, en région Amhara, à 70 kms à l'Est du Lac Tana, source du Nil bleu.

• Ville "perchée" sur les hauts plateaux à 2.700 mètres d'altitude, Debre Tabor est composée de 6 kébélés (= quartiers) pour 100 000 habitants sous la responsabilité de la mairie. Environ 50 000 habitants composent les villages ruraux et sont sous la responsabilité du Farta Wereda.
 
• Débré-Tabor est au centre du triangle Gondar / Bahar Dar / Lalibela, aux forts attraits culturels, environnementaux et historiques, pourtant les voyageurs ne font généralement que passer. Mais les choses changent puisqu'un séjour de tourisme solidaire existe depuis janvier 2016, par l'intérêt que porte TDS (Tourisme et Développement Solidaire) à ce coin d'Ethiopie.
 
• C'est la religion orthodoxe qui prime ! Elle est la croyance pour 98% de la population et de la région. Il y a d'ailleurs 11 églises sur la commune.
 
• Climat tempéré : La pluviométrie est de 1.500 mm par an, concentrée sur la saison des pluies (de juin à septembre).
 
• Activité économique : Les ressources viennent principalement de l'agriculture (culture en terrasses) et l'élevage extensif, mais également du commerce et de la construction.
 
Débré-Tabor est administrée par un maire, aidé des services municipaux spécialisés (eau, santé, bâtiments, voirie...). Pour les zones rurales, le Farta Wereda est composé de bureaux spécialisés dans les différents domaines (agriculture, eau, éducation...).

Les équipements publics existent mais sont souvent insuffisants : eau potable, toilettes, collecte de déchets, locaux scolaires, établissements de santé... La ville n'a pas les moyens de les améliorer autant qu'elle le voudrait.